L’isolement social, un obstacle au vieillissement en santé

mardi octobre 30 2018

Read the original article by RTO ERO…

Trousse d’outils et ressources sur l’isolement social

Garder les adultes plus âgés socialement et physiquement actifs est devenu le principal enjeu auquel sont confrontés les aînés au Canada, conclut un rapport de 2014 du Conseil national des aînés.

L’isolement social peut être deux fois plus meurtrier que l’obésité; c’est aussi un facteur de mortalité aussi important que le diabète; de plus, il augmente le risque de démence de 64 pour cent, selon André Picard dans l’article All the Lonely People publié dans UC Observer en juin 2016.

Un rapport sur l’isolement social des aînés, publié en 2014 par le Conseil des aînés, indique que plusieurs facteurs de risques augmentent la possibilité que les aînés deviennent socialement isolés, parmi lesquels :

• vivre seul

• être âgé de 80 ans ou plus;

• avoir un état de santé chancelant, y compris plusieurs problèmes de santé chroniques;

• ne pas avoir d’enfants ou de contacts avec la famille;

• le manque d’accès au transport;

• avoir un faible revenu;

• les changements dans les structures familiales, la migration des jeunes pour des raisons professionnelles qui force les aînés à rester seuls, et le lieu de résidence (p. ex., en milieu urbain, en milieu rural et éloigné);

• les transitions importantes de la vie, comme la retraite.